La décision de l’EUBOA pourrait radicalement changer les options binaires

Face à la menace de l’interdiction complète de la branche des options binaires, l’European Brokers Association (EUBOA) a décidé d’opérer des changements radicaux. La question de ces changements a fait l’objet de la troisième réunion officielle du groupe de trader, au cours de laquelle deux propositions ont été faites. Il s’agit de mettre fin au bonus et de mettre en œuvre la possibilité de retraits le jour même. Sont-elles suffisantes pour convaincre les régulateurs ?

 

La suscitation de la décision de l’EUBOA

L’Autorité Européenne des Marchés financiers (AEMF) a récemment publié une étude sur les nouvelles politiques MiFID II, dans laquelle les mauvaises pratiques de l’industrie du courtage ont fait surface. En effet, la pratique des bonus virtuels n’est pas du goût des régulateurs qui estiment qu’elle est prédatrice et trompeuse. Et les conditions de retraits contraignantes qui empêchent les clients d’encaisser leur argent a fait beaucoup de bruit. Tout ceci vient fragiliser l’industrie du courtage, qui risque même de perdre la branche des options binaires.

L’EUBOA a donc décidé de prendre les choses en main et pris des décisions pour combattre l’interdiction qu’envisagent les régulateurs européens. Elle a pris en compte les recommandations rapportées par le leader de la branche Banc de Binary de faire usage d’une politique commerciale similaire.

 

Les changements majeurs au modèle commercial

Les décisions prises par l’EUBOA au cours de sa troisième réunion officielle pourraient radicalement changer les options binaires. Le groupe de trader a décidé de revoir les conditions commerciales en espérant que les régulateurs fassent preuve d’indulgence quant à l’interdiction de la branche. Lé débat était autour des bonus virtuels et du retrait le même-jour. Il était question de la suppression des bonus virtuels, qui sont utilisés pour inciter les clients à dépenser plus que de raison, qualifiés de problème majeur par l’AEMF et de l’introduction des retraits le même-jour. La première proposition a été approuvée par quelques membres d’EUBOA et reste à bonne voie, mais la seconde a fait l’unanimité et sera appliquée très bientôt.

Les organismes vont-ils fléchir ?

L’industrie du courtage ne s’est pas encore remise de la suppression des publicités sur les produits spéculatifs à risques et pourrait subir pire avec l’interdiction de la branche option binaire. L’EUBOA a décidé au cours de se dernière réunion officielle de prendre des mesures correctives pour attirer la clémence des régulateurs. Avec la suppression des bonus virtuels et l’introduction des retraits le même-jour, le groupe de courtier pourra rétablir la confiance des clients et relancer le secteur. Toutefois, il faudra espérer que les organismes de réglementation revoient leur position et changent d’avis concernant la suppression de la branche. Une attente entre les deux parties serait idéale pour relancer le secteur et limiter les dérives qu’on observe depuis quelque temps.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *